Iconographie de notre saint patron

Saint Loup dans un vitrail de la Cathédrale Saint Etienne de Limoges

Publié le Mis à jour le

Cathédrale de Limoges . la grande restauration du XIX éme  siécle. Chapelle des Saints Evêques.

« Le programme  choisi fut  cette fois uniquement  voué aux saints régionaux… Au bas sud, Rorice et Vaast, Léonard et Domnolet, Oradour et Loup, traités dans un style supposé renvoyer au XV e siècle« .

Françoise  Gatouillat . Michel Hérold.  avec la collaboration   de Karine Boulangert et de Jean-François Luneau.

Inventaire général  du patrimoine  culturel. Corpus vitrearum. Les vitraux d’Auvergne et du Limousin. Presses universitaires de Rennes. 2011 p. 270.

Publicités

Notre nouveau Confrère Jean-Claude Durond avait rendu des services avant son intronisation

Publié le

Extrait du PV de l’AG de la Confrérie du 14 novembre 2013

durond 2

durond 2_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une statue de saint Loup et les souhaits d’une bonne Saint Loup (en Occitan)

Publié le Mis à jour le

Saint_Loup_de_Limoges Les Saint Loup (ou Leu) ont été assez nombreux mais un seul a sa fête vers le 20 mai, il s’agit de Loup de Limoges, dont la fête est le 22 mai. Saint Loup de Limoges était un évêque de Limoges, mort en 637. Prêtre chargé de la garde du tombeau de saint Martial, il fut choisi comme évêque sous le règne de Clotaire II (584-629) mais il refusa la charge. Il devient néanmoins le 17 e  évêque (NDLRB. ou le 7éme, selon d’autres sourves) de Limoges après avoir guéri la fille du roi. Il participa à la création de l’abbaye de Solignac (87110) , fondée par saint Eloi en 632.

Une partie de son crâne est conservée dans l’église Saint-Michel-des-Lions à Limoges par la Confrérie de saint Loup. La foire de saint-Loup à Limoges a été créée sous Charles IX et était la plus importante de Limoges. « Uno bouno Sen-Lou, qu’ei quitamen uno boun’ anado ! » (une bonne foire de Saint Loup équivaut à une bonne année). Plus de 200 marchands ambulants viennent régulièrement vers le 20 mai dans le centre ville de Limoges pour cette foire traditionnelle. 
Un autre Saint Loup bien connu est le Pic Saint Loup, dans l’Hérault (34270 Valflaunès)

http://www.bouzic-perigord.fr/spip.php?article132

 

Passation de pouvoir entre deux Premiers Bayles : Michel Tintou, sortant ; Christian Darnajou, rentrant

Publié le Mis à jour le

LIMOGES – CONFRERIE DE SAINT LOUP

Premier Bayle de la Confrérie de Saint Loup depuis trente sept ans, Michel TINTOU a mis fin début janvier 2010 à sa charge, pensant rajeunir la nouvelle présidence. Pour se faire,  l’assemblée Générale du 16 novembre 2009 a élu Premier Bayle Christian DARNAJOU et accordé le titre de premier Bayle d’Honneur à Michel TINTOU. Evidemment, notre Premier Bayle sortant, qui a consacré la majeure partie de sa vie à notre Confrérie, où il avait été accueilli en 1960, continuera à être un fidèle soutien, tout en servant d’une autre façon.

Au cours d’une réunion amicale de l’Epiphanie 2010, le nouveau premier Bayle avait tenu à rendre hommage à son prédécesseur. Voici, un passage des paroles qui ont été prononcées à cette occasion :

« Elu Premier Bayle par l’assemblée Générale du 11 mars 1972, Michel TINTOU a oeuvré sans cesse pour développer une meilleure connaissance de la Confrérie tant à l’extérieur, qu’à l’intérieur et en essayant de démontrer à nos Confrères que l’histoire doit les encourager et renforcer leur appartenance et leur fidélité à un groupement, qui représente un élément important de l’âme limousine.                                    Autour des années 1980, Michel TINTOU a entrepris une enquête historique et iconographique dans les paroisses du bas limousin et du Périgord, placées sous le vocable de St Loup.                                                A l’occasion du Jubilé de l’an 2000, à la suite d’une idée du premier Bayle alors en fonction, la confrérie fait réaliser un bras reliquaire contenant une petite relique de notre Saint Patron.

      Nous sommes heureux de pouvoir apporter à Michel TINTOU des félicitations les plus affectueuses et reconnaissantes pour le dévouement qu’il a consacré à notre confrérie »

LABARUM 2011 p. 25 & 26

http://www.penitents-confrerie.org/labarum%202011%20bis.pdf