23 avril 2015. Cérémonie de remise des diplômes de l’UNESCO aux communes ostensionnaires.

Publié le Mis à jour le

P1100531_2
Au premier plan ( à gauche), le premier Bayle , Christian Darnajou; ( A droite ), Michel Tintou, Premier Bayle honoraire A l’arrière plan Christian Fouché , second Bayle de la Confrérie.
P1100525_2
Le premier Bayle , Christian Darnajou, en conversation avec une consoeur de saint Fiacre.
P1100528
Le président de la fédération des confréries limousines ( écharpe multicolore) Marc-Olivier Grasset.
P1100554
Au milieu de la grand’ table des orateurs dans la  salle d’Assemblée de l’hôtel de la région Limousin , le Président d’Ostensions PCI ( Patrimoine Culturel immatériel) et grand maître de la cérémonie, Jacques Perot,
Publicités

Saint Loup pourra encore saluer Saint Martial lors de la fête 2015 des porteurs de la Châsse ce dimanche 15 novembre2015.

Image Publié le Mis à jour le

châsse

Un lointain ancêtre de « l’obituaire »*de ce blog : Le rouleau des morts de l’abbaye de Solignac

Publié le Mis à jour le

Le rouleau des morts de l’abbaye de Solignac

Au printemps 1240, frère Jean Faugères quitte son abbaye de Solignac porteur d’un rouleau de parchemin qui annonce le rappel à Dieu de l’abbé Hugues ; Il va faire la tournée des monastères qui entretiennent des relations avec le sien, où l’on inscrira à chaque fois quelques lignes de latin : échanges de prières, louanges du défunt…

En juin, il est vers Lodève, Agde, Béziers, Narbonne, Carcassonne. Puis il suit la Garonne et arrive à Bordeaux au bout d’un mois. Saintes, La Rochelle, Angoulême… Il revient à son point de départ début août après avoir visité une petite centaine d’établissements ecclésiastiques.

Le premier janvier suivant, il reprend son rouleau et parcourt le Poitou, le Maine, la Normandie, l’Artois, la Flandre. Bruges, Gand, Bruxelles, Louvain, Namur, il descend la Meuse, Liège, Cologne, Aix-la-Chapelle… Il est de retour en juillet, après avoir visité trois cent cinquante à quatre cents églises, prieurés, monastères. Le rouleau mesure alors dix-sept mètres de longueur.

Dix-sept mètres de formules pieuses, savantes ou maladroites, en prose ou en vers, au milieu desquelles se sont glissées quelques impertinences, comme « Il est mort, le moine, parce qu’il n’a pu vivre plus longtemps », ou « Manger des fèves, le père Hugues n’a pas voulu », ou encore « O Mort je t’en conjure, que les abbés seuls succombent sous tes coups, et épargne les pauvres moines ! ».

Au 23 septembre 2015 https://www.facebook.com/limousinmedieval?notif_t=notify_me_page

 

Brêves images de notre Confrérie aux Ostensions de Javerdat (2009)

Publié le Mis à jour le

220x220-ct
Eglise de Javerdat arborant la bannière des Ostensions

https://www.youtube.com/watch?v=s62Uj8mgwMA

De 4’01 à 4’08, passage furtif de notre confrérie lors de la procession des ostensions de Javerdat (  87520) le Vendredi 8 mai 2009,

et aussi.

à partir de 1’20 », sonnerie de  cloches dans le beffroi,  déroulement  du drapeau sous les yeux des fidèles, Deux Salves d’honneur à Saint Blaise

https://www.youtube.com/watch?v=KYiek4KQDP0

« Uno bouno Sen-Lou, qu’ei quitamen uno boun’ anado ! »

Publié le Mis à jour le

La foire de saint-Loup à Limoges a été créée sous Charles IX et était la plus importante de Limoges. « Uno bouno Sen-Lou, qu’ei quitamen uno boun’ anado ! » (une bonne foire de Saint Loup équivaut à une bonne année). Plus de 200 marchands ambulants viennent régulièrement vers le 20 mai dans le centre ville de Limoges pour cette foire traditionnelle.

http://www.bouzic-perigord.fr/spip.php?article132

Tableau des années des ostensions septennales du diocèse de Limoges ;

Publié le Mis à jour le

1512

1519

1526

1533

1540

1547

1554

1561

1568

1575

1582

1589

1596

1603

1610

1617

1624

1631

1638

1645

1652

1659

1666

1673

1680

1687

1694

1701

1708

1715

1722

1729

1736

1743

1750

1757

1764

1771

1778

1785

1792

1799

1806

1813

1820

1827

1834

1841

1848

1855

1862

1869

1876

1883

1890

1897

1904

1911

1918

1925

1932

1939

1946

1953

1960

1967

1974

1981. 67  émes (LXVII e) Ostensions Limousines et Marchoises.

1988. 68  émes (LXVIII e) Ostensions Limousines et Marchoises.

1995 . 69  émes (LXIX e) Ostensions Limousines et Marchoises.

2002. 70  émes (LXXe) Ostensions Limousines et Marchoises.

2009. 71  émes (LXXIe) Ostensions Limousines et Marchoises.

2016. 72 émes (LXXIIe) Ostensions Limousines et Marchoises.

http://www.blanzac.com/IMG/pdf/Les_ostensions.pdf

Election comme Premier Bayle d’Honneur de M. MIchel Tintou (1960-1972-2009)

Publié le Mis à jour le

NDLRB. Dans le titre de ce post:

  • La première date  est celle de l’entrée dans la confrérie de M. Michel Tintou
  • La deuxième date  est celle de  son élection comme Premier Bayle
  • La troisième date  est celle  ou l’honorariat  de son grade Premier Bayle lui a été  conféré.

LIMOGES – CONFRERIE DE SAINT LOUP

Premier Bayle de la Confrérie de Saint Loup depuis trente sept ans, Michel TINTOU a mis fin début janvier 2010 à sa charge, pensant rajeunir la nouvelle présidence.

Pour se faire, l’assemblée Générale du 16 novembre 2009 a élu Premier Bayle Christian DARNAJOU et a accordé le titre de premier Bayle d’Honneur à Michel TINTOU. Evidemment, notre PremierBayle sortant, qui a consacré la majeure partie de sa vie à notre Confrérie, où il avait été accueilli en 1960, continuera à être un fidèle soutien, tout en servant d’une autre façon.

Au cours d’une réunion amicale de l’Epiphanie 2010, le nouveau premier Bayle avait tenu à rendre hommage à son prédécesseur. Voici, un passage des paroles qui ont été prononcées à cette occasion :

« Elu Premier Bayle par l’assemblée Générale du 11 mars 1972, Michel TINTOU a oeuvré sans cesse pour développer une meilleure connaissance de la Confrérie tant à l’extérieur, qu’à l’intérieur et en essayant de démontrer à nos Confrères que l’histoire doit les encourager et renforcer leur appartenance et leur fidélité à un groupement, qui représente un élément important de l’âme limousine.

Autour des années 1980, Michel TINTOU a entrepris une enquête historique et iconographique dans les paroisses du bas limousin et du Périgord, placées sous le vocable deSt Loup.

A l’occasion du Jubilé de l’an 2000, à la suite d’une idée du premier Bayle, la confrérie fait réaliser un bras reliquaire contenant une petite relique de notre Saint Patron.

Nous sommes heureux de pouvoir apporter à Michel TINTOU des félicitations les plus affectueuses et reconnaissantes pour le dévouement qu’il a consacré à notre confrérie »

Christian DARNAJOU. Premier Bayle

LABARUM 2011.

http://www.penitents-confrerie.org/labarum%202011%20bis.pdf