AG du 19 novembre 2015 de la Confrérie. Un nouveau Confrére (I) Jean-Loup Deredempt

Publié le Mis à jour le

Ci-dessous, le nouveau confrère Jean-Loup Deredent entouré de ses deux parrains, Alain Texier  à gauche sur la photo ci-dessous et à droite Paul Valiere

P1130025

La  Confrérie  , comme tout  corps  vivant , s’accroît  en accueillant en ses rangs un nouveau venu  au prénom oh combien prédestiné : Jean-Loup Deredempt. Le lien ci-dessous  vous permettra de prendre  connaissance  de la  déclaration (texte manuscrit original) qu’il a faite en cette occasion.

https://confreriedesaintloup.wordpress.com/9-livre-de-raison-de-la-confrerie-de-saint-loup/

Publicités

Fête du 15 novembre 2015 des porteurs de la Châsse (de Saint Martial)

Publié le Mis à jour le

P1120936
Marc-Olivier Grasset, Président de la fédération des Confréries Limousines et Marchoises
DSCN1150
Au I er rang: Alain Texier, Pascal et Stéphane Paland, X…, Y…., Z. Au 2 éme Rang : Roger Paland, U, Dr Theillaud, W.
P1120940
A l’arrière plan , un confrére aide Philippe Andrieux à mettre son écharpe. Devant lui, trés souriant , notre premier Bayle, Christian Darnajou.

P1120938

 

 

Samedi 14 novembre 2015. Saint Martial des Ardents à Saint Joseph de Limoges

Publié le Mis à jour le

P1120920_2
La grande Confrérie de Saint-Martial se préparant à la procession d’entrée
P1120918
A gauche en regardant l’autel, la délégation de notre Confrérie
P1120928_2
Notre Premier Bayle, Christian Darnajou au pupitre des lecteurs pendant la messe. Les photos dela cérémonie ont été prises par  notre confrère Alain Texier.

Michel Tintou, Premier Bayle depuis 1960, est nommé Premier Bayle d’honneur de la Confrérie de Saint Loup par l’AG du 16 novembre 2009.

Publié le Mis à jour le

P1100677_2
Un des piliers de notre Confrérie, le Premier Bayle d’honneur Michel Tintou.

LIMOGES – CONFRERIE DE SAINT LOUP

Premier Bayle de la Confrérie de Saint Loup depuis trente sept ans, Michel TINTOU a mis fin début janvier 2010 à sa charge, pensant rajeunir la nouvelle présidence.

Pour se faire, l’assemblée Générale du 16 novembre 2009 a élu Premier Bayle Christian DARNAJOU et a accordé le titre de premier Bayle d’Honneur à Michel TINTOU. Evidemment, notre PremierBayle sortant, qui a consacré la majeure partie de sa vie à notre Confrérie, où il avait été accueilli en 1960, continuera à être un fidèle soutien, tout en servant d’une autre façon.

Au cours d’une réunion amicale de l’Epiphanie 2010, le nouveau premier Bayle avait tenu à rendre hommage à son prédécesseur. Voici, un passage des paroles qui ont été prononcées à cette occasion :

« Elu Premier Bayle par l’assemblée Générale du 11 mars 1972, Michel TINTOU a oeuvré sans cesse pour développer une meilleure connaissance de la Confrérie tant à l’extérieur, qu’à l’intérieur et en essayant de démontrer à nos Confrères que l’histoire doit les encourager et renforcer leur appartenance et leur fidélité à un groupement, qui représente un élément important de l’âme limousine.

 Autour des années 1980, Michel TINTOU a entrepris une enquête historique eticonographique dans les paroisses du bas limousin et du Périgord, placées sous le vocable deSt Loup.

A l’occasion du Jubilé de l’an 2000, à la suite d’une idée du premier Bayle, la confrérie fait réaliser un bras reliquaire contenant une petite relique de notre Saint Patron.

Nous sommes heureux de pouvoir apporter à Michel TINTOU des félicitations les plus affectueuses et reconnaissantes pour le dévouement qu’il a consacré à notre confrérie »

Christian DARNAJOU. Premier Bayle

LABARUM 2011.

http://www.penitents-confrerie.org/labarum%202011%20bis.pdf

23 avril 2015. Cérémonie de remise des diplômes de l’UNESCO aux communes ostensionnaires.

Publié le Mis à jour le

P1100531_2
Au premier plan ( à gauche), le premier Bayle , Christian Darnajou; ( A droite ), Michel Tintou, Premier Bayle honoraire A l’arrière plan Christian Fouché , second Bayle de la Confrérie.
P1100525_2
Le premier Bayle , Christian Darnajou, en conversation avec une consoeur de saint Fiacre.
P1100528
Le président de la fédération des confréries limousines ( écharpe multicolore) Marc-Olivier Grasset.
P1100554
Au milieu de la grand’ table des orateurs dans la  salle d’Assemblée de l’hôtel de la région Limousin , le Président d’Ostensions PCI ( Patrimoine Culturel immatériel) et grand maître de la cérémonie, Jacques Perot,

Un lointain ancêtre de « l’obituaire »*de ce blog : Le rouleau des morts de l’abbaye de Solignac

Publié le Mis à jour le

Le rouleau des morts de l’abbaye de Solignac

Au printemps 1240, frère Jean Faugères quitte son abbaye de Solignac porteur d’un rouleau de parchemin qui annonce le rappel à Dieu de l’abbé Hugues ; Il va faire la tournée des monastères qui entretiennent des relations avec le sien, où l’on inscrira à chaque fois quelques lignes de latin : échanges de prières, louanges du défunt…

En juin, il est vers Lodève, Agde, Béziers, Narbonne, Carcassonne. Puis il suit la Garonne et arrive à Bordeaux au bout d’un mois. Saintes, La Rochelle, Angoulême… Il revient à son point de départ début août après avoir visité une petite centaine d’établissements ecclésiastiques.

Le premier janvier suivant, il reprend son rouleau et parcourt le Poitou, le Maine, la Normandie, l’Artois, la Flandre. Bruges, Gand, Bruxelles, Louvain, Namur, il descend la Meuse, Liège, Cologne, Aix-la-Chapelle… Il est de retour en juillet, après avoir visité trois cent cinquante à quatre cents églises, prieurés, monastères. Le rouleau mesure alors dix-sept mètres de longueur.

Dix-sept mètres de formules pieuses, savantes ou maladroites, en prose ou en vers, au milieu desquelles se sont glissées quelques impertinences, comme « Il est mort, le moine, parce qu’il n’a pu vivre plus longtemps », ou « Manger des fèves, le père Hugues n’a pas voulu », ou encore « O Mort je t’en conjure, que les abbés seuls succombent sous tes coups, et épargne les pauvres moines ! ».

Au 23 septembre 2015 https://www.facebook.com/limousinmedieval?notif_t=notify_me_page