Musée des Beaux-Arts (Limoges)

Tribune libre. Il n’est pas nécessaire que les organisateurs de spectacles à partir d’un thême religieux consultent les Confréries de Limoges.

Publié le Mis à jour le

lumière1lumière2

Vidéo de présentation du spectacle : https://www.youtube.com/watch?v=NuQb-G5h8LE

Cher Confrère,

J’ai lu votre message au sujet du spectacle de « Saint Martial de Limoges » au Musée des Beaux-Arts de Limoges .

Je trouve intéressant que des créations artistiques soient conçues sur des sujets aussi prestigieux que le Christ et les Saints. De nombreux films ont été réalisés concernant ce thème dont « La passion du Christ » de Mel Gibson, « Jésus de Nazareth » de Franco Zefirelli, « La dernière tentation du Christ » de Martin Scorsese, même si en ce qui nous concerne, ce n’est pas un film mais un spectacle.

Je pense qu’il n’est pas grave que les Confréries n’aient pas été consultées. C’est une création artistique et les artistes sont libres, pour l’instant encore, de traiter des sujets avec leur regard et leur ressenti, sans intervention extérieure. C’est la liberté de créer qui fait la richesse de la culture.

Je trouve cela très positif que des artistes s’emparent d’un sujet aussi universel. Il n’est pas sûr que ce thème aurait retenu l’attention de créateurs et du public si les Confrèries n’avaient pas existé. C’est un prolongement de leur travail constant et séculaire, qui a permis de pérenniser et donner aux Saints limousins ce malgré les entraves.

Cordialement.

Monique Hospital

Confrérie Saint Fiacre

 

 

Publicités

OSTENSIONS. Exposition-Dossier du 9 mars au 16 juin 2016.

Publié le Mis à jour le

2016%20Ostensions%20Affiche%20BAL%20(500%20x%20400)%2096%20dpi
http://www.museebal.fr/fr/node/1655

« Noble pays de l’Aquitaine… « . Les ostensions Limousines, patrimoine  culturel immatériel de l’UNESCO.

A l’occasion des Ostensions  limousines, tout  récemment ( NDLRB.  4 décembre 2013. Bakou -Azerbaïdjan ) – inscrits  au patrimoine  culturel immatériel de l’ humanité par l’UNESCO et en partenariat  avec le service régional de l’Inventaire. L’expositiona pour ambition d’aider à la compréhension  des significations multiples de ces festivités limousines  tant dans leurs aspects  religieux  que  profanes et populaires, mais aussi de sensibiliser  les  visiteurs  à la notion récente de patrimoine immatériel ».

Encart in La lettre des  Amis du Musée des Beaux-Arts de Limoges. N°63 Janvier 2016

Et aussi :

http://www.museebal.fr/fr/node/1655

http://www.culture.fr/evenements/evenement/7b350a19ffffd3602e50bfef0076942f/1

http://www.culture-en-limousin.fr/Noble-pays-de-l-Aquitaine-les-ostensions-limousines-patrimoine-culturel-immateriel-de-l-UNESCO

Les Confréres de Saint Loup à l’honneur. Alain-Charles Dionnet. Le centre de documentation sur l’émail. Musée des Beaux-Arts de Limoges

Publié le Mis à jour le

NDLRB. Les Confrères de saint Loup agissent naturellement  aussi au coeur de la Cité. Il parait  donc possible, souhaitable, de rappeler tant pour leurs actions actuelles que pour leurs action passées ce qu’ils ont pu faire, et qu’ils font encore, au bénéfice de la Société civile.

 Une partie plus « secrête » du Musée des Beaux Arts de Limoges : Le centre de documentation sur l’émail.

Alain Charles Dionnet. Le Centre  de documentation et de recherche sur l’émail  du Musée des Beaux  Arts de Limoges.

https://fetedelasaintmartialdesardents.wordpress.com/?p=1918

 

 

Programme et plan des fouilles 2015/ 2016 sur le site de l’ancienne abbaye Saint Martial de Limoges

Publié le Mis à jour le

osten      L’on sait  que  saint Loup passa  une partie importante de  sa vie tout  proche  du tombeau de saint Martial en l’abbatiale homonyme,  tombeau dont  il était le gardien. Il est  donc  tout à fait normal que nous  vous entretenions des fouilles annoncées  qui vont permettre de retrouver  ce  cadre , déjà en mauvais  état à la fin du XVIII éme, et qui n’a pas survécu aux événements révolutionnaires.

63e1d8_4b38496485904191ae6780d2c7a3484d.jpg_srz_p_401_244_75_22_0.50_1.20_0
Présentation, dans l’ancien état des collections du musée de l’Evéché, des chapiteaux romans ( au nombre de 18) découverts en 994 – soit mille ans après le miracle des ardents- dans les soubassements d’une grange du château de la Bastide. http://www.limousin-medieval.com/#!abbaye-saint-martial/c1w2

Présentation, dans l’ancien état des collections du musée de l’Evèché, des chapiteaux romans (au nombre de 18)  de la nef  de l’ancienne Basilique du sauveur ) découverts en 994 – soi mille ans après le miracle des ardents (!) .  La nouvelle présentation réalisée au sein du  Musée des Beaux-Arts en montre  beaucoup  moins mais il convient  d’attendre la  fin des fouilles et travaux  conduits sur le site  de la Basilique (place de la République) pour  en connaître la présentation définitive.

Prenez aussi connaissance des photos explicatives  de la publication de Limoges Tourisme mises en ligne grâce au lien suivant :

https://www.facebook.com/152758378119781/photos/pcb.908975059164772/908974959164782/?type=1&theater