Commune de Limoges (87000)

Deuxiéme phase des travaux demandés par l’Evéché de Limoges au bénéfice de la coupe reliquaire de Saint Loup ( Mercredi 8 mars A.D. 2017 à 10 heures)

Publié le Mis à jour le

Avant de placer la précieuse relique dans la coupe reliquaire, un lit de ouate est préparé.
                                                                            Puis le couvercle est réassujéti
Le Père Montville, Chancellier de l’évéché, apposant le sceau en présence du premier Bayle, Christian Darnajou. Remerciement à Jean-Marie Barataud, Premier Bayle de la Grande Confrérie de Saint-Martial , qui a pris les photos de cette seconde phase des travaux effectués au bénéfice du chef reliquaire de notre saint fondateur.
La coupe reliquaire du chef de Saint Loup avec le ruban scellé à nos couleurs qui en atteste désormais de l’inviolabilté.
Photo prise  le mercredi 10 mars 2017  peu aprés 10 Heures. De gauche à droite au premier plan : le père Jean-Louis Montville, chancellier de l’Evéché, le premier Bayle Christian Darnajou, M. le curé de Saint Michel Bernard Vignéras entourant la coupe reliquaire qui a bénéficié des travaux exposés ci-dessus. Au second plan  et toujours de gauche à droite. Jean-Claude Loison, Xavier Foucher, Jean-Claude Duront. Au second plan  et toujours de gauche à droite. Jean-Claude Loison, Xavier Foucher, Jean-Claude Duront.

 

 

Publicités

Le père Nénert était l’un des curés de Stan; un lycéen s’en souvient.

Publié le Mis à jour le

Le père Nénert

Le père Nénert était l’un des curés de Stan. Il m’aimait bien, car il venait de Limoges*, et s’était très bien entendu avec mon oncle Philippe lorsque celui-ci était prof de français à Stan, quelques années auparavant.

C’était un type assez vieux, au visage rouge. On le disait alcoolique. Il était très gentil, plutôt souriant. Il faisait partie des prêtres qu’on voyait régulièrement remonter la rue du Montparnasse puis traverser le boulevard pour se diriger vers la rue de la Gaieté, où, à l’époque, on ne trouvait que des sex-shops, des prostituées et des théâtres. D’ailleurs, dans mon souvenir, les prostituées « descendaient » jusqu’à la partie de la rue du Montparnasse qui est au dessus du boulevard.

Moi ça me le rendait plutôt sympathique. Les autres prêtres n’étaient vraiment pas drôles.

Je me souviens d’une année où c’est lui qui était chargé de nous donner les cours de catéchisme. Il a passé un trimestre entier à nous apporter les preuves de l’authenticité du suaire de Turin. Puis un jour il nous a demandé une analyse de texte comparant les quatre évangiles sur le passage où Pierre renie Jésus trois fois. J’ai bossé comme un dingue. J’ai eu 18.

http://fredbook.fredreillier.com/2015/05/le-pere-nenert/

Au CM2, je venais d’arriver à Paris, je débarquais de Limoges, où j’avais passé trois ans, à l’école des Soeurs de la rivière ( NDLRB . Peut-être l’école Sainte jeanne d’Arc ?)  . J’avais encore un reste de foi grâce à notre curé de Limoges que j’aimais bien parce qu’il jouait de la guitare en chantant. http://fredbook.fredreillier.com/2015/04/les-intervenants-de-cours-de-catechisme-a-stan/

Affiche ostensionnaire 2017 de Saint Loup dans la chapelle de l’hôpital Rebeyrol (Limoges)

Publié le Mis à jour le

Porte d’entrée dans la chapelle.
              Quelques affiches ostentionnaires accrochées sur le mur gauche de la chapelle en regardant l’autel.
                                                                     Saint Loup est placé au milieu des cinq affiches.



Monseigneur Léon Soulier, Evêque de Limoges A.D. 1988-2000 est décédé.

Publié le Mis à jour le

external_ornaments_of_a_bishop-svg
https://fr.wikipedia.org/wiki/Léon_Soulier#/media/File:External_Ornaments_of_a_Bishop.svg. NDLRB . Mgr Soulier ne portait  hélas  pas d’armoiries, d’où la seule représentation ici des ornements extérieurs des armoiries d’un Evêque.
limoges_cathedrale-saint-etienne_87
Cathédrale Saint-Etienne de Limoges- http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/monseigneur-leon-soulier-decede

27 DÉCEMBRE 2016

Né en 1924, Léon Soulier avait été ordonné prêtre en septembre 1947 et consacré évêque de Pamiers (09100) en 1971. Le 13 juillet 1988, il devint évêque de Limoges jusqu’en 2000 date à laquelle il prit sa retraite.

Il est décédé le 25 décembre, jour  de Noêl.  Ses obsèques auront lieu vendredi 30 décembre en la  cathédrale de Notre-Dame et Saint-Privat de Mende en Lozère.

de Mende (48000) en Lozère.

RIP

560px-cathedrale_pamiers_vue_des_coteaux
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cathédrale_Saint-Antonin_de_Pamiers#/media/File:Cathédrale_Pamiers_vue_des_coteaux.jpg