6- Obituaire de la Confrérie

saint loup 2Obituaire.
    “On appelle obituaires ou nécrologes des registres, en forme de calendriers, où les communautés religieuses du Moyen âge inscrivaient les noms de leurs membres, confrères, associés spirituels ou bienfaiteurs, pour l’âme desquels elles étaient tenues de réciter des prières. Les noms qui servaient à désigner ces livres étaient en latin obituarius, liber obituum, et quelquefois martyrologium, necrologium, calendariurn, liber defunctorum.
Les obituaires n’apparaissent qu’au IXe siècle.
Le plus ancien obituaire français est celui de Saint-Germain-des-Prés compilé par d’Usuar entre 858 et 869 et que l’on ne doit pas confondre avec le martyrologe proprement dit du même auteur. Toute église, abbaye, prieuré, chapitre de cathédrale, communauté de chanoines réguliers ou même simple paroisse pouvait avoir son obituaire
“.
   C’est  donc  dans  dans une tradition quasi immémoriale  que la Confrérie de Saint Loup entend mettre ses pas en mettant en ligne cet essai d’obituaire. Ce  faisant elle  confie à vos prières  le repos de l’âme de ceux  d’entre elle qui ont  déjà quitté  cette terre.
De son côté, la Confrérie de Saint Loup ne manque pas de faire célébrer chaque 22 mai, jour  de la fête liturgique de son saint protecteur, une messe pour hâter le salut  éternel de  ceux  qui ont eut à coeur  de transmettre  jusqu’à aujourd’hui les exigences  d’amour de Dieu et  des hommes ainsi  que  de  fidélité à la mémoire de saint Loup  qui ont  servi de socle à la  fondation de la Confrérie homonyme.
* * * * *
* * *
*
Supplique. Nous demandons à tous  ceux  qui ouvrent cette « page »  de  bien vouloir avoir la charité de réciter un « Pater noster »  et /ou un « Ave » pour le repos de l’âme de tous les  confrères  que notre Compagnie  a  compté  depuis sa  fondation en 1153.
boutonniere
A
AYMARD  Jean-Marcel. Rappelé à Dieu en mai A.D. 2008
C
CONRADY  Etienne Secrétaire de la Confrérie  de 1975 à 1987.  Second Bayle honoraire de la Confrérie de 1987 à 2008 . Né en 1927Rappelé à Dieu en février A.D. 2008.

Le jour des Cendres, 6 février 2008, alors qu’il venait d’effectuer la quête au cours de la messe, Etienne CONRADY s’éteignait à Limoges, dans cette église du Sacré-Cœur qu’il aimait tant et qu’il avait si généreusement servie. Certes, il accédait, nous en sommes convaincus, au bonheur promis, mais pour nous, ses amis, la séparation n’en était pas moins imprévue et douloureuse car nous aurions bien souhaité apprécier encore sa belle fraternité tout comme son aide qui eût été si précieuse pour une année d’Ostensions.

Né â Tulle en 1927, après de solides études au Collège Ozanam de Limoges, sa carrière militaire le conduisit en Indochine, puis en Afrique du Nord où il effectua deux séjours avant de servir en Allemagne. Avec la retraite et le retour en Limousin, terre de ses ancêtres maternels, originaires d’Oradour-sur-Vayres, il rejoignit les services financiers du rectorat qu’il dirigea pendant plusieurs années.

Accueilli au sein de notre confrérie le 28 avril 1973, il en assurera le secrétariat de 1975 à 1987, avant d’être élu second-bayle en 1987 en remplacement du regretté Docteur Jean DEBLOIS, victime d’un accident de la route. En 2005, notre Confrère ayant souhaité se voir déchargé de sa fonction, l’Assemblée Générale lui conféra l’honorariat mais avec la certitude qu’il saurait encore manifester son attachement à la Confrérie, et il en fut ainsi.

Aujourd’hui nous conservons pieusement sa mémoire, lui rendant grâce pour le nombre incalculable de services rendus, pour l’oeuvre menée jusqu’au bout, pour sa confiance, pour ses conseils toujours judicieux, pour sa bonne humeur habituelle. Nous le remercions aussi pour une belle vie fermement attachée aux valeurs essentielles de la famille comme à une Foi inébranlable, éclairée et ardente. Titulaire de plusieurs distinctions militaires et civiles, le titre éminent de Chevalier de Saint-Grégoire-le-Grand était venu couronner les nombreuses années passées au service du diocèse de Limoges, tant pour la gestion du patrimoine qu’au sein du Conseil Economique de l’Evêché. Etienne CONRADY a su nous donner l’exemple du volontariat, du service gratuit, de l’engagement respecté sans faiblir, comme de toutes ces qualités de cœur, honneur de notre confrérie, au sein de laquelle nous avions bénéficié du beau privilège de l’accueillir fraternellement.

http://www.penitents-confrerie.org/Laba%202009%20sigma.pdf

D

DEBLOIS Jean (Dr), Second Bayle de la Confrérie,  Victime d’un accident de la route avant 1987Majoral du felibrige, petit fils du félibre de Jean Rebier.

E
EYMARD  Raymond Jean  Rappelé à Dieu le 4 août  A.D. 1975 à Barcelone (Espagne)
H
HEITSCHELL  François  (maître) 
Huissier de justice.
I
imbert
Jean-Michel Imbert – qui devait avoir une vingtaine d’années sur cette photo qui date de 1981 -est à droite portant la châsse, et juste derrière la jeune fille aux bras croisés. SOURCE : Bulletin de liaison de Renaissance du Vieux Limoges N° 76 de mars 2016 p. 23
IMBERT  Jean-Michel. Archiviste de la Confrérie.  Actif en 2002Rappelé à Dieu en …

29 mars 2012. « Bien sûr, répond Jean-François Julien auteur de  » Mon Limoges secret« , mais il y a, au départ de ce livre, une histoire intime. J’étais sur les bancs de l’école avec Jean-Michel Imbert, un mordu de l’histoire de Limoges, incollable sur les rues et leurs noms. C’est à lui que je dois ma passion pour cette ville et l’envie d’en découvrir toujours plus. Il est décédé récemment et ce livre lui est dédié ».

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2012/03/29/limoges-est-un-livre-passionnant_1130716.html

L
M° LAGUERENNE – Premier Bayle honoraire de la Confrérie – Actif en 1846 – 
hqdefault-4

LAMOURE Henri- Professeur  d’Histoire et de Géographie honoraire. Exploitant forestier. Parrainé par Christian DARNAJOU. Rappelé à Dieu  le 23 ou 24 mai A.D. 2016

 http://images.google.fr/imgres?imgurl=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FRcI20MRRYkM%2Fhqdefault.jpg&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DRcI20MRRYkM&h=360&w=480&tbnid=pd-oCcuJRlKBDM%3A&docid=XpAvfA_A3jKhHM&ei=kJ5GV_LrDsnTgAaYjI3IDg&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=407&page=1&start=0&ndsp=24&ved=0ahUKEwjy8_GHlffMAhXJKcAKHRhGA-kQMwgdKAAwAA&bih=768&biw=1224
M
MAUPETIT Alexandre – Premier Bayle honoraire de la Confrérie Actif en 1846 (???) – Rappelé à Dieu A.D. 1927 .
MICARD  Jacques , né en 1921  Rappelé à Dieu en décembre A.D. 2008

Une semaine après Louis PIMONT, Jacques MICARD, écarté par la maladie de toute activité depuis plusieurs années, rejoignait la maison du Père. Parrainé par le Docteur Jean DEBLOIS, Jacques MICARD avait été admis dans la confrérie le 7 novembre 1987. Homme de foi, dévoué au service des autres, il a suivi sa route en donnant partout et toujours un bel exemple. Ce catholique â l’âme noble et généreuse aimait profondément sa confrérie à laquelle il est demeuré fidèle jusqu’à son dernier souffle.

http://www.penitents-confrerie.org/Laba%202009%20sigma.pdf

N
NOUGER  Ernest, Rappelé à Dieu en octobre A.D. 2012
P
PIMONT  Louis, né en 1920 , rappelé à Dieu en décembre A.D. 2008

Louis PIMONT (1920-2008)
Nous conservons dans nos archives la photo officielle du 8ème centenaire de la Confrérie. Nous y retrouvons Louis PIMONT en 1953, qui appartenait déjà à notre fraternité depuis une bonne dizaine d’années. Ainsi était-il devenu notre doyen d’adhésion. Cet homme calme, épris de liturgie grégorienne, attaché au Limousin dont il n’hésitait pas, à l’occasion, à utiliser la langue traditionnelle, agissant sans bruit, humblement, mais toujours avec zèle, efficacité et dynamisme.

Il fut, tout au long de sa vie, attaché à la doctrine sociale de l’Eglise et rejoignit, très jeune, les Conférences de Saint-Vincent de Paul du diocèse de Limoges. Lorsqu’il abandonna la vie professionnelle, ce fut pour se mettre au service de Saint-Michel-des-Lions, sa paroisse. Le 7 décembre 2008, Louis PIMONT quittait notre monde, au terme d’une vie active et féconde, â l’issue d’une longue et cruelle maladie, ne laissant que des regrets.

R
RENON  André, rappelé à Dieu en mai A.D. 2009
RICHARD  Henri, rappelé à Dieu en  décembre A.D.  2009
S
SOULAT Jacques, rappelé à Dieu en mai A.D. 2010
P1130720
Aux ostensions 2016 comme sans doute aux ostensions précédentes , des bancs sont réservés aux Confrères en l’église Saint Michel-des-Lions , qui est notre église  confrèriale. En 2023, dans sept ans donc, certains de ces bancs se seront vidés , mais d’autres confrères seront venus renforcer nos rangs … Et il en est ainsi depuis 1153; date de fondation de la Confrérie de Saint Loup …
Publicités

Une réflexion au sujet de « 6- Obituaire de la Confrérie »

    […] 6- Obituaire de la Confrérie de Saint Loup […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s